Lors de sa première réunion jeudi, la commission a désigné son président, le sénateur centriste de l'Eure Hervé Maurey, et ses rapporteures, Christine Bonfanti-Dossat (LR) et Nicole Bonnefoy (PS). Créée à l'unanimité du Sénat, la commission se rendra jeudi prochain à Rouen afin de visiter le site de l'incendie et de prendre un premier contact avec les principales parties prenantes. "En nous rendant sur place dès le démarrage de nos travaux, nous souhaitons recueillir les témoignages au plus près de l'incendie", a souligné M. Maurey, cité dans un communiqué. "La commission entendra prochainement toutes les personnes concernées par cet incident, aussi bien sur le plan sanitaire qu'environnemental ou économique, à court comme à long terme", a-t-il ajouté. Le 26 septembre, un gigantesque incendie a détruit 5.253 tonnes de produits chimiques chez Lubrizol, une entreprise classée Seveso seuil haut. L'incendie a aussi touché trois entrepôts de son voisin Normandie Logistique qui stockait plus de 9.000 tonnes de produits sur son site. Mise en place pour une durée maximale de six mois, la commission du Sénat se penchera aussi sur l'application des règles auxquelles sont soumises les installations classées "afin de tirer les enseignements sur la prévention des risques technologiques". Une commission d'enquête parlementaire dispose de prérogatives plus importantes qu'une mission d'information. Les personnes qu'elle souhaitera auditionner seront ainsi tenues de répondre à la convocation et de prêter serment. (Belga)