Jibril Rajoub, qui s'exprimait en marge du congrès de la Confédération asiatique à Bahreïn, réagissait à la parution d'informations selon lesquelles le Premier ministre israélien aurait personnellement téléphoné au président de la Fifa Gianni Infantino. Selon les médias, Netanyahu aurait demandé au chef de la Fifa d'interrompre les discussions, qui doivent se tenir cette semaine au cours du congrès annuel de la Fifa, concernant de possibles sanctions contre six clubs israéliens. "Ce qui s'est passé hier (dimanche), c'est que le Premier ministre israélien a appelé Infantino pour lui demander de supprimer cet élément de l'ordre du jour", a déclaré Rajoub. "C'est sans précédent dans l'histoire du football." "Je suis sûr que M. Infantino ne travaille pas pour Netanyahu, il a été élu par la Fifa et il représente les intérêts de la Fifa", a-t-il poursuivi. Ce différend pourrait bien assombrir le Congrès de la Fifa qui aura lieu le 11 mai à Bahreïn. Selon la Fédération palestinienne de football, la présence de six clubs israéliens en Cisjordanie enfreint les statuts de la Fifa, qui interdisent aux clubs d'une fédération de jouer sur un autre territoire sans permission. Mais d'après Israël, ces règles de peuvent pas s'appliquer car il n'existe pas de frontière définie. (Belga)

Jibril Rajoub, qui s'exprimait en marge du congrès de la Confédération asiatique à Bahreïn, réagissait à la parution d'informations selon lesquelles le Premier ministre israélien aurait personnellement téléphoné au président de la Fifa Gianni Infantino. Selon les médias, Netanyahu aurait demandé au chef de la Fifa d'interrompre les discussions, qui doivent se tenir cette semaine au cours du congrès annuel de la Fifa, concernant de possibles sanctions contre six clubs israéliens. "Ce qui s'est passé hier (dimanche), c'est que le Premier ministre israélien a appelé Infantino pour lui demander de supprimer cet élément de l'ordre du jour", a déclaré Rajoub. "C'est sans précédent dans l'histoire du football." "Je suis sûr que M. Infantino ne travaille pas pour Netanyahu, il a été élu par la Fifa et il représente les intérêts de la Fifa", a-t-il poursuivi. Ce différend pourrait bien assombrir le Congrès de la Fifa qui aura lieu le 11 mai à Bahreïn. Selon la Fédération palestinienne de football, la présence de six clubs israéliens en Cisjordanie enfreint les statuts de la Fifa, qui interdisent aux clubs d'une fédération de jouer sur un autre territoire sans permission. Mais d'après Israël, ces règles de peuvent pas s'appliquer car il n'existe pas de frontière définie. (Belga)