Le locataire de la Maison Blanche a évoqué les incendies de forêt en Californie et les victimes de l'ouragan Ida dans les États de Louisiane, du New Jersey, de New York et, dans une moindre mesure, de Pennsylvanie. "Nous avons tous vu que cela compte vraiment", a expliqué Joe Biden en évoquant l'impact des catastrophes naturelles. "Tout le monde travaille comme un fou", a-t-il fait l'éloge des secouristes et autres compatriotes. Il s'agit, selon lui, d'une "crise de chacun". Un Américain sur trois a été touché par des conditions météorologiques extrêmes, a souligné le président. "J'ai vu de mes propres yeux le prix que les gens paient." Encore une fois, il a assuré que l'aide sera là aussi longtemps qu'elle sera nécessaire. Il est vraiment primordial d'agir maintenant, a soutenu Joe Biden à propos de la grande conférence sur le climat COP26 qui se tiendra à Glasgow cet automne. Il a déclaré que les États-Unis étaient déterminés à réduire les émissions de gaz à effet de serre à zéro d'ici 2050. "Nous devons faire bouger le reste du monde", a-t-il dit. (Belga)

Le locataire de la Maison Blanche a évoqué les incendies de forêt en Californie et les victimes de l'ouragan Ida dans les États de Louisiane, du New Jersey, de New York et, dans une moindre mesure, de Pennsylvanie. "Nous avons tous vu que cela compte vraiment", a expliqué Joe Biden en évoquant l'impact des catastrophes naturelles. "Tout le monde travaille comme un fou", a-t-il fait l'éloge des secouristes et autres compatriotes. Il s'agit, selon lui, d'une "crise de chacun". Un Américain sur trois a été touché par des conditions météorologiques extrêmes, a souligné le président. "J'ai vu de mes propres yeux le prix que les gens paient." Encore une fois, il a assuré que l'aide sera là aussi longtemps qu'elle sera nécessaire. Il est vraiment primordial d'agir maintenant, a soutenu Joe Biden à propos de la grande conférence sur le climat COP26 qui se tiendra à Glasgow cet automne. Il a déclaré que les États-Unis étaient déterminés à réduire les émissions de gaz à effet de serre à zéro d'ici 2050. "Nous devons faire bouger le reste du monde", a-t-il dit. (Belga)