Il sera le deuxième dirigeant étranger, après le Premier ministre japonais Yoshihide Suga, qui s'est rendu dans la capitale américaine le 16 avril, à y rencontrer Joe Biden en personne depuis que ce dernier a pris ses fonctions en janvier. "La visite du président Moon mettra en lumière l'alliance inébranlable entre les États-Unis et la République de Corée, ainsi que les liens larges et profonds entre nos gouvernements, nos peuples et nos économies", a déclaré Jen Psaki, porte-parole de la Maison Blanche, dans un communiqué. Joe Biden se réjouit de travailler avec le président sud-coréen pour renforcer davantage l'alliance entre les deux pays et étendre leur coopération étroite, a-t-elle ajouté. Une grande partie des entretiens avec M. Moon devrait porter sur la Corée du Nord, à propos de laquelle Mme Psaki a rappelé que l'administration Biden revoyait sa stratégie. Elle a néanmoins précisé que l'objectif des États-Unis est la dénucléarisation de Pyongyang, un objectif pour lequel Washington travaille "étroitement" avec ses alliés dans la région, et en particulier avec le Japon et la Corée du Nord. Les visites de Yoshihide Suga et de Moon Jae In à Washington interviennent après que Joe Biden a envoyé ses secrétaires d'État, Antony Blinken, et de la Défense, Lloyd Austin, en Corée du Sud et au Japon, lors du premier voyage à l'étranger de membres de son gouvernement. (Belga)

Il sera le deuxième dirigeant étranger, après le Premier ministre japonais Yoshihide Suga, qui s'est rendu dans la capitale américaine le 16 avril, à y rencontrer Joe Biden en personne depuis que ce dernier a pris ses fonctions en janvier. "La visite du président Moon mettra en lumière l'alliance inébranlable entre les États-Unis et la République de Corée, ainsi que les liens larges et profonds entre nos gouvernements, nos peuples et nos économies", a déclaré Jen Psaki, porte-parole de la Maison Blanche, dans un communiqué. Joe Biden se réjouit de travailler avec le président sud-coréen pour renforcer davantage l'alliance entre les deux pays et étendre leur coopération étroite, a-t-elle ajouté. Une grande partie des entretiens avec M. Moon devrait porter sur la Corée du Nord, à propos de laquelle Mme Psaki a rappelé que l'administration Biden revoyait sa stratégie. Elle a néanmoins précisé que l'objectif des États-Unis est la dénucléarisation de Pyongyang, un objectif pour lequel Washington travaille "étroitement" avec ses alliés dans la région, et en particulier avec le Japon et la Corée du Nord. Les visites de Yoshihide Suga et de Moon Jae In à Washington interviennent après que Joe Biden a envoyé ses secrétaires d'État, Antony Blinken, et de la Défense, Lloyd Austin, en Corée du Sud et au Japon, lors du premier voyage à l'étranger de membres de son gouvernement. (Belga)