Dimanche, quelque 70.000 personnes ont bravé la pluie pour participer à la seconde marche pour le climat organisée dans les rues de Bruxelles. Les manifestants réclament des mesures contraignantes et "socialement justes" afin d'opérer la transition écologique. Le 2 décembre, une précédente marche avait déjà réuni environ 75.000 personnes dans la capitale. Elle avait été organisée par la Coalition Climat, qui rassemble plus de 70 organisations environnementales, Nord Sud, syndicales, de jeunesse et de mouvements citoyens. Ce lundi, lors de son discours à la session d'ouverture des Journées diplomatiques, le Premier ministre a affirmé que le climat faisait partie de ses priorités. Mais "nous devons dire la vérité: nous devons assurer la sécurité d'approvisionnement et des tarifs raisonnables, et en même temps respecter nos engagements internationaux. Ce n'est pas évident", a-t-il déclaré. (Belga)

Dimanche, quelque 70.000 personnes ont bravé la pluie pour participer à la seconde marche pour le climat organisée dans les rues de Bruxelles. Les manifestants réclament des mesures contraignantes et "socialement justes" afin d'opérer la transition écologique. Le 2 décembre, une précédente marche avait déjà réuni environ 75.000 personnes dans la capitale. Elle avait été organisée par la Coalition Climat, qui rassemble plus de 70 organisations environnementales, Nord Sud, syndicales, de jeunesse et de mouvements citoyens. Ce lundi, lors de son discours à la session d'ouverture des Journées diplomatiques, le Premier ministre a affirmé que le climat faisait partie de ses priorités. Mais "nous devons dire la vérité: nous devons assurer la sécurité d'approvisionnement et des tarifs raisonnables, et en même temps respecter nos engagements internationaux. Ce n'est pas évident", a-t-il déclaré. (Belga)