Ces masques seront fournis par une société belge (l'entreprise gantoise Tweeds & Cottons), a-t-il précisé lors de l'émission De Ochtend de la VRT-radio. M. Goffin (MR) avait annoncé mercredi en commission de la Chambre que ce premier million des masques de protection en tissu était attendu ce vendredi à la caserne Major Housiau à Peutie (Vilvorde).

Le ministre a rappelé que le solde des douze millions de masques destinés à la population belge serait fourni par une société luxembourgeoise (Avrox, ndlr) et serait livré "la semaine prochaine". Il a souligné que le contrat prévoyait la fin de la livraison de l'ensemble d'ici au 24 mai. "Nous devons encore attendre quelques jours", a-t-il dit.

Le quartier Major Housiau sert d'entrepôt logistique centralisé où sont préparées de palettes de matériel médical à distribuer, par des camions militaires, dans les centres de distribution provinciaux. M. Goffin a répété vendredi que la Belgique n'avait encore effectué aucun paiement et assuré que les analyses effectuées sur la qualité des masques étaient "bonnes".

Le ministre a affirmé à plusieurs reprises que les entreprises ne seraient payées qu'après avoir livré des masques dont la conformité aura été vérifiée.

Ces masques seront fournis par une société belge (l'entreprise gantoise Tweeds & Cottons), a-t-il précisé lors de l'émission De Ochtend de la VRT-radio. M. Goffin (MR) avait annoncé mercredi en commission de la Chambre que ce premier million des masques de protection en tissu était attendu ce vendredi à la caserne Major Housiau à Peutie (Vilvorde).Le ministre a rappelé que le solde des douze millions de masques destinés à la population belge serait fourni par une société luxembourgeoise (Avrox, ndlr) et serait livré "la semaine prochaine". Il a souligné que le contrat prévoyait la fin de la livraison de l'ensemble d'ici au 24 mai. "Nous devons encore attendre quelques jours", a-t-il dit. Le quartier Major Housiau sert d'entrepôt logistique centralisé où sont préparées de palettes de matériel médical à distribuer, par des camions militaires, dans les centres de distribution provinciaux. M. Goffin a répété vendredi que la Belgique n'avait encore effectué aucun paiement et assuré que les analyses effectuées sur la qualité des masques étaient "bonnes". Le ministre a affirmé à plusieurs reprises que les entreprises ne seraient payées qu'après avoir livré des masques dont la conformité aura été vérifiée.