Le cursus a été élaboré en collaboration avec l'Exécutif musulman et le gouvernement fédéral. "Une telle formation universitaire était l'une des recommandations de la commission d'enquête parlementaire après les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles", déclare le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V). Il espère ainsi que l'influence de pays étrangers en la matière sera réduit et que les matières enseignées seront mieux connues. L'enseignement sera donné en néerlandais et en arabe, et durera six ans: deux années d'enseignement général à la KU Leuven et ensuite quatre ans de formation théologique à l'Afor, une académie d'études islamiques qui a été créée en concertation avec l'Exécutif musulman. La KU Leuven vise une trentaine d'étudiants au début. Après avoir obtenu leur diplôme, les imams devraient être reconnus par le gouvernement. Des discussions sont actuellement en cours avec l'Université catholique de Louvain (UCL) pour offrir une formation similaire en Communauté française. (Belga)

Le cursus a été élaboré en collaboration avec l'Exécutif musulman et le gouvernement fédéral. "Une telle formation universitaire était l'une des recommandations de la commission d'enquête parlementaire après les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles", déclare le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V). Il espère ainsi que l'influence de pays étrangers en la matière sera réduit et que les matières enseignées seront mieux connues. L'enseignement sera donné en néerlandais et en arabe, et durera six ans: deux années d'enseignement général à la KU Leuven et ensuite quatre ans de formation théologique à l'Afor, une académie d'études islamiques qui a été créée en concertation avec l'Exécutif musulman. La KU Leuven vise une trentaine d'étudiants au début. Après avoir obtenu leur diplôme, les imams devraient être reconnus par le gouvernement. Des discussions sont actuellement en cours avec l'Université catholique de Louvain (UCL) pour offrir une formation similaire en Communauté française. (Belga)