Ce nouveau prix vise à récompenser les plus belles terrasses aménagées sur des places de stationnement. Chaque mois, les badauds peuvent notifier qu'ils ont apprécié une de ces terrasses en envoyant une photo et l'adresse du lieu à brusselsterraceaward@urban.brussels. Un jury départage ensuite les choix du public. Ces jurés sont des membres des services publics régionaux urban.brussels et hub.brussels, le maître architecte de la Région, des représentants de la fédération horeca, ainsi que des observateurs issus des cabinets de Pascal Smet (Vooruit) et Barbara Trachte (Ecolo). Un lauréat sera désigné tous les mois. Il recevra une plaque émaillée et 500 euros. La halle gastronomique Wolf, qui réunit plusieurs enseignes de cuisine du monde et artisanale, est le premier gagnant de ce nouveau prix. Sa terrasse est installée sur un emplacement normalement réservé aux livraisons. "Le Wolf a ouvert une dizaine de semaines avant le premier confinement et compte 19 restaurants", expose Laura Cornil, directrice du Wolf. "La terrasse nous a donné des perspectives de survie. Elle est arrivée le 9 juin et on a rouvert le 10 juin. C'est génial et cela a changé l'ambiance. Les gens prennent des cocktails... On a aussi des plantes montantes qui vont un jour recouvrir la terrasse." La directrice espère que les autorisations seront prolongées au-delà du mois d'octobre. Pascal Smet assure que la volonté des autorités est de faire perdurer ces terrasses toute l'année, sans les limiter aux mois d'été. "Avec le coronavirus, je suis convaincu que les terrasses vont jouer un rôle crucial pour la survie de l'horeca, mais aussi pour l'ambiance dans l'espace public, à condition qu'elles soient bien intégrées dans l'espace public." Le prix "Brussels Terrace Award" a d'ailleurs été créé "pour soutenir les initiatives qui améliorent la qualité de l'espace public et qui peuvent servir d'exemple aux autres". Le socialiste n'a pas fait état de plaintes notables relatives à l'implantation de ces terrasses sur des places de parking. (Belga)

Ce nouveau prix vise à récompenser les plus belles terrasses aménagées sur des places de stationnement. Chaque mois, les badauds peuvent notifier qu'ils ont apprécié une de ces terrasses en envoyant une photo et l'adresse du lieu à brusselsterraceaward@urban.brussels. Un jury départage ensuite les choix du public. Ces jurés sont des membres des services publics régionaux urban.brussels et hub.brussels, le maître architecte de la Région, des représentants de la fédération horeca, ainsi que des observateurs issus des cabinets de Pascal Smet (Vooruit) et Barbara Trachte (Ecolo). Un lauréat sera désigné tous les mois. Il recevra une plaque émaillée et 500 euros. La halle gastronomique Wolf, qui réunit plusieurs enseignes de cuisine du monde et artisanale, est le premier gagnant de ce nouveau prix. Sa terrasse est installée sur un emplacement normalement réservé aux livraisons. "Le Wolf a ouvert une dizaine de semaines avant le premier confinement et compte 19 restaurants", expose Laura Cornil, directrice du Wolf. "La terrasse nous a donné des perspectives de survie. Elle est arrivée le 9 juin et on a rouvert le 10 juin. C'est génial et cela a changé l'ambiance. Les gens prennent des cocktails... On a aussi des plantes montantes qui vont un jour recouvrir la terrasse." La directrice espère que les autorisations seront prolongées au-delà du mois d'octobre. Pascal Smet assure que la volonté des autorités est de faire perdurer ces terrasses toute l'année, sans les limiter aux mois d'été. "Avec le coronavirus, je suis convaincu que les terrasses vont jouer un rôle crucial pour la survie de l'horeca, mais aussi pour l'ambiance dans l'espace public, à condition qu'elles soient bien intégrées dans l'espace public." Le prix "Brussels Terrace Award" a d'ailleurs été créé "pour soutenir les initiatives qui améliorent la qualité de l'espace public et qui peuvent servir d'exemple aux autres". Le socialiste n'a pas fait état de plaintes notables relatives à l'implantation de ces terrasses sur des places de parking. (Belga)