Selon le PP, c'est en se rendant à cette "réunion", finalement annulée, que son chef de groupe au conseil communal Bruno Berrendorf a été "violemment agressé" alors qu'il pénétrait dans le bâtiment. "Semble-t-il par un syndicaliste de la CSC", ajoute le PP, qui précise cependant que la plainte devra permettre d'identifier les auteurs et les poursuivre. Bruno Berrendorf fait notamment partie, au conseil communal, de la section permanente dédiée à la police et la sécurité. Il aurait été "frappé au visage par derrière" lors de son agression. Par ailleurs, dans le même virulent communiqué, le Parti Populaire juge sévèrement, au lendemain des évènements, la présence parmi les manifestants opposés à la venue de Francken de la bourgmestre Muriel Targnion, dont le PP "réclame la démission de la présidence de la Zone de police Vesdre". (Belga)