Le dimanche 27 octobre 2019 restera une date symbolique dans l'histoire de Belgique. Ce jour-là, pour la première fois, une femme a prêté serment devant le roi pour devenir Première ministre. En succédant à Charles Michel, parti pour la présidence du Conseil européen, la MR Sophie Wilmès hérite d'un cadeau empoisonné : elle doit terminer la législature à la tête d'un gouvernement ultraminoritaire en affaires courantes, tandis que les négociations pour la formation d'un nouveau gouvernement sont au point mort. Cela ne l'empêchera pas de tenter d'imposer un style nouveau, davantage fédérateur. La preuve ? Voici ce qu'elle confiait au Vif/L'Express vendredi 25 octobre, deux jours avant sa prestation de serment. Elle insiste, entre autre, sur le rôle de plus en plus important des citoyens.
...