Le Comité de concertation a décidé d'assouplissements dans les mesures de lutte contre la propagation du coronavirus, à l'échelle du pays. La situation épidémiologique et vaccinale est cependant très contrastée d'un territoire à l'autre. "A Bruxelles, cette situation ne permettra pas d'adopter les mêmes assouplissements le 1er octobre. Outre l'entrée en vigueur du "covid stafe ticket" (CST) pour plusieurs secteurs, l'obligation du port du masque devra être maintenue dans les secteurs où elle s'applique actuellement pour toute la Belgique, notamment dans les commerces. Ceux-ci ne seront en effet pas soumis au CST, notamment pour permettre l'accès à tous aux commerces essentiels, mais en conséquence, le port du masque y restera obligatoire. Il en ira de même pour les activités de contacts", a expliqué le cabinet. (Belga)

Le Comité de concertation a décidé d'assouplissements dans les mesures de lutte contre la propagation du coronavirus, à l'échelle du pays. La situation épidémiologique et vaccinale est cependant très contrastée d'un territoire à l'autre. "A Bruxelles, cette situation ne permettra pas d'adopter les mêmes assouplissements le 1er octobre. Outre l'entrée en vigueur du "covid stafe ticket" (CST) pour plusieurs secteurs, l'obligation du port du masque devra être maintenue dans les secteurs où elle s'applique actuellement pour toute la Belgique, notamment dans les commerces. Ceux-ci ne seront en effet pas soumis au CST, notamment pour permettre l'accès à tous aux commerces essentiels, mais en conséquence, le port du masque y restera obligatoire. Il en ira de même pour les activités de contacts", a expliqué le cabinet. (Belga)