Le port d'Anvers s'étend sur plus de 120 km² et comprend une infrastructure industrielle critique. L'utilisation de drones peut dès lors améliorer la sécurité générale dans cet environnement complexe. En effet, les drones permettent aux autorités portuaires de gérer, d'inspecter et de contrôler un large périmètre rapidement et en toute sécurité, a précisé l'entreprise de droit public, dont l'unique actionnaire est la Ville d'Anvers, dans un communiqué. Le Port d'Anvers a conclu un accord avec l'AESM en collaboration avec le SPF Mobilité et Transports. Le pilote de drone accompagnera les agents de l'Autorité portuaire pendant leurs activités de renforcement de la sécurité et leur fournira une vue aérienne de la situation sur place. Les images seront également accessibles à distance et elles pourront dès lors être rapidement partagées avec les services de secours en cas de besoin. Le port assure que la confidentialité revêt une "importance capitale": les images seront uniquement utilisées à des fins de protection et ne seront pas conservées. Les drones seront non seulement déployés lors de contrôles réguliers, mais également en cas d'incidents afin d'avoir rapidement un aperçu de la situation. Le matériel visuel des incidents liés au pétrole sera par ailleurs utilisé par l'Université d'Anvers afin de générer des algorithmes pour détecter automatiquement les incidents de pétrole (type marée noire) à l'avenir. "Cette collaboration avec l'AESM nous permet de mettre en place de nouvelles technologies pour nos activités de maintien de l'ordre, afin de pouvoir réagir plus rapidement aux incidents et de mettre un port plus sûr à la disposition de nos utilisateurs", a expliqué le capitaine du port à l'Autorité portuaire d'Anvers, Paul Wauters, cité par le communiqué. (Belga)

Le port d'Anvers s'étend sur plus de 120 km² et comprend une infrastructure industrielle critique. L'utilisation de drones peut dès lors améliorer la sécurité générale dans cet environnement complexe. En effet, les drones permettent aux autorités portuaires de gérer, d'inspecter et de contrôler un large périmètre rapidement et en toute sécurité, a précisé l'entreprise de droit public, dont l'unique actionnaire est la Ville d'Anvers, dans un communiqué. Le Port d'Anvers a conclu un accord avec l'AESM en collaboration avec le SPF Mobilité et Transports. Le pilote de drone accompagnera les agents de l'Autorité portuaire pendant leurs activités de renforcement de la sécurité et leur fournira une vue aérienne de la situation sur place. Les images seront également accessibles à distance et elles pourront dès lors être rapidement partagées avec les services de secours en cas de besoin. Le port assure que la confidentialité revêt une "importance capitale": les images seront uniquement utilisées à des fins de protection et ne seront pas conservées. Les drones seront non seulement déployés lors de contrôles réguliers, mais également en cas d'incidents afin d'avoir rapidement un aperçu de la situation. Le matériel visuel des incidents liés au pétrole sera par ailleurs utilisé par l'Université d'Anvers afin de générer des algorithmes pour détecter automatiquement les incidents de pétrole (type marée noire) à l'avenir. "Cette collaboration avec l'AESM nous permet de mettre en place de nouvelles technologies pour nos activités de maintien de l'ordre, afin de pouvoir réagir plus rapidement aux incidents et de mettre un port plus sûr à la disposition de nos utilisateurs", a expliqué le capitaine du port à l'Autorité portuaire d'Anvers, Paul Wauters, cité par le communiqué. (Belga)