Dans un premier cycle d'observations concernant les exoplanètes, le système Trappist-1 découvert par Michaël Gillon retiendra l'attention de nombreuses équipes scientifiques dans le monde. Une des questions ultimes de l'étude des exoplanètes est de déterminer la présence de vie ailleurs dans l'Univers, et, avec le projet PORTAL, l'astrobiologiste Emmanuelle Javaux s'intéressera aux biosignatures, sur Terre ou dans des conditions exoplanétaires. Les compétences bien reconnues du CSL en matière de cryogénisation pour mener les essais et en matière de revêtements en avaient fait une nouvelle fois un partenaire incontournable de l'ESA. Les chercheurs de l'ULiège attendent ainsi les premières données qui seront envoyées par le JWST une fois complètement déployé et opérationnel. Avec la puissance du JWST, les astrophysiciens espèrent apporter des réponses à deux grands mystères: la vitesse d'expansion de l'Univers et la nature de la matière sombre. Lorsqu'il sera totalement déployé, le bouclier de protection de ce télescope couvrira une surface de 22 mètres sur 12. Le miroir mesurera 6,5 mètres de diamètre, soit presque trois fois plus grand que celui du télescope Hubble. En tant que mission scientifique, le James Webb sera la plus grande structure jamais déployée dans l'espace. (Belga)

Dans un premier cycle d'observations concernant les exoplanètes, le système Trappist-1 découvert par Michaël Gillon retiendra l'attention de nombreuses équipes scientifiques dans le monde. Une des questions ultimes de l'étude des exoplanètes est de déterminer la présence de vie ailleurs dans l'Univers, et, avec le projet PORTAL, l'astrobiologiste Emmanuelle Javaux s'intéressera aux biosignatures, sur Terre ou dans des conditions exoplanétaires. Les compétences bien reconnues du CSL en matière de cryogénisation pour mener les essais et en matière de revêtements en avaient fait une nouvelle fois un partenaire incontournable de l'ESA. Les chercheurs de l'ULiège attendent ainsi les premières données qui seront envoyées par le JWST une fois complètement déployé et opérationnel. Avec la puissance du JWST, les astrophysiciens espèrent apporter des réponses à deux grands mystères: la vitesse d'expansion de l'Univers et la nature de la matière sombre. Lorsqu'il sera totalement déployé, le bouclier de protection de ce télescope couvrira une surface de 22 mètres sur 12. Le miroir mesurera 6,5 mètres de diamètre, soit presque trois fois plus grand que celui du télescope Hubble. En tant que mission scientifique, le James Webb sera la plus grande structure jamais déployée dans l'espace. (Belga)