La campagne de vaccination a été prolongée jusqu'au printemps 2022 pour administrer une dose supplémentaire de vaccin. Or, les centres de vaccination préfèrent s'appuyer sur les volontaires qui ont été impliqués depuis le début de la campagne. Ceux-ci seront donc sollicités plus que prévu. En outre, vu la quatrième vague sévère de la pandémie, le secteur des soins de santé sera également confronté à un surcroît de travail en 2022 également. Le déploiement de volontaires reste donc un outil important pour faire face à cette augmentation. Les volontaires risquaient toutefois d'atteindre risquent d'atteindre en 2022 rapidement le plafond annuel de défraiement fixé par la loi du 3 juillet 2005. Celui-ci est donc revu. (Belga)

La campagne de vaccination a été prolongée jusqu'au printemps 2022 pour administrer une dose supplémentaire de vaccin. Or, les centres de vaccination préfèrent s'appuyer sur les volontaires qui ont été impliqués depuis le début de la campagne. Ceux-ci seront donc sollicités plus que prévu. En outre, vu la quatrième vague sévère de la pandémie, le secteur des soins de santé sera également confronté à un surcroît de travail en 2022 également. Le déploiement de volontaires reste donc un outil important pour faire face à cette augmentation. Les volontaires risquaient toutefois d'atteindre risquent d'atteindre en 2022 rapidement le plafond annuel de défraiement fixé par la loi du 3 juillet 2005. Celui-ci est donc revu. (Belga)