En cette période de campagne électorale, la guerre des chiffres bat son plein, y compris en matière de lutte contre la fraude fiscale. Pour preuve, les récentes passes d'armes concernant les montants d'impôts éludés récupérés par l'Inspection spéciale des finances (ISI). Le ministre des Finances démissionnaire Johan Van Overtveldt (N-VA) en avait dressé un tableau plutôt avantageux, annonçant des récupérations " historiques ". Mais les résultats définitifs révélés par son successeur, fin mars dernier, à la Chambre sont moins flatteurs : selon Alexander De Croo (Open VLD), les montants encaissés en 2018 (253 millions d'euros) n'ont jamais été aussi fa...