Cette "procession positive" s'est ébranlée à 15h00 en direction de la place des Martyrs où les manifestants sont attendus pour 16h30. Avec ce défilé, le personnel explique vouloir "expliquer d'une manière positive tout ce que la VRT fait". Le service public fournit, selon le personnel, davantage que de l'information et un journalisme critique. "La VRT fait beaucoup plus: nous répandons aussi une identité culturelle et mettons en place des programmes qui unissent", souligne Sebastiaan Cielen, porte-parole d'IdereeenVRT, une organisation d'employés du service public, qui se dit indépendante des syndicats et de la politique. Or, tous ces programmes sont financés par l'argent du contribuable. La VRT redoute de devoir faire des économies d'un montant de 40 millions d'euros. IedereenVRT veut faire comprendre au gouvernement flamand que le personnel est choqué. "Nous voulons envoyer un signal positif au gouvernement pour lui faire prendre conscience que la VRT assume divers rôles sociétaux et que nous ne pourrons les accomplir si ces économies sont réalisées", souligne M. Cielen. Le ministre flamand des Médias, Benjamin Dalle (CD&V), recevra une délégation à 18h00, à la fin de l'événement. (Belga)

Cette "procession positive" s'est ébranlée à 15h00 en direction de la place des Martyrs où les manifestants sont attendus pour 16h30. Avec ce défilé, le personnel explique vouloir "expliquer d'une manière positive tout ce que la VRT fait". Le service public fournit, selon le personnel, davantage que de l'information et un journalisme critique. "La VRT fait beaucoup plus: nous répandons aussi une identité culturelle et mettons en place des programmes qui unissent", souligne Sebastiaan Cielen, porte-parole d'IdereeenVRT, une organisation d'employés du service public, qui se dit indépendante des syndicats et de la politique. Or, tous ces programmes sont financés par l'argent du contribuable. La VRT redoute de devoir faire des économies d'un montant de 40 millions d'euros. IedereenVRT veut faire comprendre au gouvernement flamand que le personnel est choqué. "Nous voulons envoyer un signal positif au gouvernement pour lui faire prendre conscience que la VRT assume divers rôles sociétaux et que nous ne pourrons les accomplir si ces économies sont réalisées", souligne M. Cielen. Le ministre flamand des Médias, Benjamin Dalle (CD&V), recevra une délégation à 18h00, à la fin de l'événement. (Belga)