Presque chaque année, le port anversois enregistre des saisies records de drogue. En 2018, plus de 50 tonnes de cocaïne y ont été interceptées. Et selon Uttam Dhillon, "une quantité similaire confisquée en Amérique du Sud devait encore y être acheminée". L'homme, qui s'est également rendu en Colombie, constate qu'il existe "un lien puissant entre les bandes de trafiquants qui y sont actives et les énormes prises en Europe". Selon lui, les bandes criminelles sont souvent les mêmes qui organisent l'exportation de la drogue vers l'Europe et les Etats-Unis. "Ces gangs fonctionnent de manière transnationale, ils ne soucient pas des frontières. C'est pourquoi nous devons coopérer pour les combattre", a-t-il fait valoir, à l'entame de sa visite du port d'Anvers. Celle-ci intervient alors qu'Anvers est aux prises avec une escalade de violence liée au trafic de drogue. Une série d'explosions de grenades a récemment secoué la ville portuaire. (Belga)

Presque chaque année, le port anversois enregistre des saisies records de drogue. En 2018, plus de 50 tonnes de cocaïne y ont été interceptées. Et selon Uttam Dhillon, "une quantité similaire confisquée en Amérique du Sud devait encore y être acheminée". L'homme, qui s'est également rendu en Colombie, constate qu'il existe "un lien puissant entre les bandes de trafiquants qui y sont actives et les énormes prises en Europe". Selon lui, les bandes criminelles sont souvent les mêmes qui organisent l'exportation de la drogue vers l'Europe et les Etats-Unis. "Ces gangs fonctionnent de manière transnationale, ils ne soucient pas des frontières. C'est pourquoi nous devons coopérer pour les combattre", a-t-il fait valoir, à l'entame de sa visite du port d'Anvers. Celle-ci intervient alors qu'Anvers est aux prises avec une escalade de violence liée au trafic de drogue. Une série d'explosions de grenades a récemment secoué la ville portuaire. (Belga)