"Le Parti populaire belge avait en effet apporté son soutien à Nicolas Dupont-Aignan, notre allié au niveau européen, au premier tour. Nous nous réjouissons de l'accord de gouvernement qu'ils ont conclu pour ce deuxième tour", a indiqué le PP dans un communiqué. "Si nous avons chacun notre ADN propre, nous nous rejoignons en effet sur l'essentiel. Et surtout, il y a urgence, en France, en Belgique, en Europe, urgence pour nos peuples si malmenés et si méprisés", ajoute le parti de Mischaël Modrikamen.

"Les Anglais, avec notre autre allié Nigel Farage (l'ancien leader du parti europhobe Ukip et grand architecte du Brexit) et les Américains ensuite avec Donald Trump, ont déjà fait le choix en 2016 du patriotisme et de l'indépendance. Le Parti Populaire les avait déjà soutenus", poursuit le communiqué. "Aujourd'hui, c'est à nouveau à un véritable choix de société auxquels sont confrontés nos amis français. (Le candidat centriste Emmanuel) Macron représente, ce que d'après les sondages, une large majorité ne veut plus. Marine et Nicolas, veulent au contraire mettre en oeuvre ce à quoi ils aspirent", dit encore le PP.

"Marine, tout comme Nicolas, sont républicains. Des propos douteux peuvent parfois être tenus ou prêtés à certains, comme d'ailleurs au sein de tous les formations de gauche comme de droite. Nul n'en a le monopole. Le Parti Populaire prend acte et se réjouit qu'ils font l'objet de réactions immédiates qui lèvent toute ambiguïté", indique-t-il encore.

"Le Parti populaire belge avait en effet apporté son soutien à Nicolas Dupont-Aignan, notre allié au niveau européen, au premier tour. Nous nous réjouissons de l'accord de gouvernement qu'ils ont conclu pour ce deuxième tour", a indiqué le PP dans un communiqué. "Si nous avons chacun notre ADN propre, nous nous rejoignons en effet sur l'essentiel. Et surtout, il y a urgence, en France, en Belgique, en Europe, urgence pour nos peuples si malmenés et si méprisés", ajoute le parti de Mischaël Modrikamen. "Les Anglais, avec notre autre allié Nigel Farage (l'ancien leader du parti europhobe Ukip et grand architecte du Brexit) et les Américains ensuite avec Donald Trump, ont déjà fait le choix en 2016 du patriotisme et de l'indépendance. Le Parti Populaire les avait déjà soutenus", poursuit le communiqué. "Aujourd'hui, c'est à nouveau à un véritable choix de société auxquels sont confrontés nos amis français. (Le candidat centriste Emmanuel) Macron représente, ce que d'après les sondages, une large majorité ne veut plus. Marine et Nicolas, veulent au contraire mettre en oeuvre ce à quoi ils aspirent", dit encore le PP. "Marine, tout comme Nicolas, sont républicains. Des propos douteux peuvent parfois être tenus ou prêtés à certains, comme d'ailleurs au sein de tous les formations de gauche comme de droite. Nul n'en a le monopole. Le Parti Populaire prend acte et se réjouit qu'ils font l'objet de réactions immédiates qui lèvent toute ambiguïté", indique-t-il encore.