Les communistes ont quant à eux séduit 18,9% des électeurs tandis que le Parti libéral-démocrate de Russie (LDPR) de Vladimir Zjirinovski a pour sa part récolté 7,5% des voix. La formation Russie Juste a elle obtenu 7,4% des voix. Le nouveau venu sur la scène politique Nouvelles personnes a lui récolté 5,3% des suffrages, juste au-dessus du seuil électoral. Par rapport au dernier scrutin il y a cinq ans, le parti au pouvoir Russie Unie a perdu des plumes au profit des communistes. Il y a cinq ans, ces derniers avaient récolté 13,4% des votes tandis que Russie Unie avait séduit 54,2% de l'électorat. Tous les partis qui sont représentés à la Douma, la chambre passe du Parlement, sont considérés comme proches du Kremlin. Les partisans de l'opposant Alexeï Navalny, emprisonné depuis son retour en janvier en Russie après un empoisonnement qu'il attribue au Kremlin, avaient été bannis du scrutin après que leur organisation a été classée "extrémiste" par la justice. Ils ont dénoncé des fraudes massives aux législatives. Les observateurs indépendants ont également signalé des milliers de graves violations dans les élections. Pour Vladimir Poutine, ces élections législatives servent de baromètre pour l'élection présidentielle de 2024. La participation électorale s'est élevée à 51,6%. Plus de 110 millions de Russes étaient appelés aux urnes. (Belga)

Les communistes ont quant à eux séduit 18,9% des électeurs tandis que le Parti libéral-démocrate de Russie (LDPR) de Vladimir Zjirinovski a pour sa part récolté 7,5% des voix. La formation Russie Juste a elle obtenu 7,4% des voix. Le nouveau venu sur la scène politique Nouvelles personnes a lui récolté 5,3% des suffrages, juste au-dessus du seuil électoral. Par rapport au dernier scrutin il y a cinq ans, le parti au pouvoir Russie Unie a perdu des plumes au profit des communistes. Il y a cinq ans, ces derniers avaient récolté 13,4% des votes tandis que Russie Unie avait séduit 54,2% de l'électorat. Tous les partis qui sont représentés à la Douma, la chambre passe du Parlement, sont considérés comme proches du Kremlin. Les partisans de l'opposant Alexeï Navalny, emprisonné depuis son retour en janvier en Russie après un empoisonnement qu'il attribue au Kremlin, avaient été bannis du scrutin après que leur organisation a été classée "extrémiste" par la justice. Ils ont dénoncé des fraudes massives aux législatives. Les observateurs indépendants ont également signalé des milliers de graves violations dans les élections. Pour Vladimir Poutine, ces élections législatives servent de baromètre pour l'élection présidentielle de 2024. La participation électorale s'est élevée à 51,6%. Plus de 110 millions de Russes étaient appelés aux urnes. (Belga)