Son candidat, Mike Greene, un entrepreneur local, est arrivé en deuxième position avec près de 29% des voix, derrière le Labour, qui a obtenu environ 31% des suffrages. Le parti travailliste, pourtant en déclin à Peterborough, parvient ainsi à conserver le siège de sa députée Lisa Forbes au Parlement de Westminster, où il est la principale force d'opposition. Le parti conservateur au pouvoir est sorti troisième du scrutin (21% des voix), devant les Libéraux-Démocrates (12%). C'est un revers pour le Parti du Brexit, fondé il y a quelques mois et arrivé largement en tête du scrutin européen fin mai, avec 31,6% des voix. A Peterborough, la formation europhobe et populiste avait fait encore mieux, raflant 38% des suffrages, largement devant le Labour (17%), les centristes pro-EU du Lib-Dem (15%), les conservateurs n'arrivant qu'en quatrième position avec 11%, à égalité avec les Verts. Depuis ce triomphe, Nigel Farage rêve de renverser le système bipartisan entre conservateurs et travaillistes qui domine la vie politique au Royaume-Uni. "Notre establishment politique a été mortifié par ce qui s'est passé" lors des européennes, avait ainsi déclaré cet apôtre du Brexit et partisan d'une rupture nette avec l'UE, lors d'une visite de soutien samedi à son candidat Mike Greene. "Mais d'une certaine façon, ce qui se passe ici jeudi est encore plus grand": c'est "l'occasion d'écrire le prochain chapitre de cette grande histoire", avait-il ajouté au sujet de l'élection à Peterborough. (Belga)