"Certains de ces djihadistes ont été condamnés par contumace. Ils devront donc être immédiatement conduits en prison. Ils pourront interjeter appel et se retrouver à nouveau devant les tribunaux", explique le parquet au Tijd. "Les autres, qui n'ont pas été jugés, devront être présentés à un juge d'instruction. Le parquet leur demandera de les placer sous mandat d'arrêt et de poursuivre leurs enquêtes. Mais pour la majorité, des preuves doivent encore être rassemblées. Nous pouvons difficilement envoyer des enquêteurs sur place." Le parquet souligne que "le retour des combattants de l'étranger est une question politique. Nous n'avons pas de conseils à donner sur la question. Nous sommes prêts à gérer toutes les procédures si ces combattants sont ramenés en Belgique." (Belga)