Ces derniers temps, Facebook a été inondé de fausses publicités mettant en scène An Lemmens et Natalia. D'autres fausses informations sur des "BV" ont été diffusées en ligne. Ce mercredi, un reportage du programme de VTM "Telefacts" a montré qu'un tas de boîtes aux lettres d'Europe de l'Est se cachaient derrière ces publications. Les malfaiteurs sont passés par un enchevêtrement de sociétés basées dans plusieurs pays, d'où la difficulté à les identifier. Selon VTM Nieuws et Het Laatste Nieuws, le parquet de Bruxelles avait décidé plus tôt cette semaine de clore l'enquête par manque de temps et de moyens pour investiguer à l'étranger. Mais le dossier a donc finalement été rouvert. (Belga)