Les parlementaires de l'opposition occupent la chambre basse du parlement polonais depuis le 17 décembre pour protester contre l'ambition de la Première ministre polonaise Beata Szydlo de limiter l'accès des médias à l'institution. Le parti au pouvoir PiS souhaitait tenir la presse à l'écart du bâtiment et l'installer dans un centre média séparé. Ces projets ont été mis de côté après des semaines de contestation. Les députés de l'opposition estiment en outre que l'adoption du budget 2017 est illégale car le vote a été organisé dans une autre pièce que celle prévue en raison des protestations. Les discussions entre le PiS et l'opposition n'ont pas encore permis de dégager un terrain d'entente. L'opposition prévoit que de nouvelles protestations vont avoir lieu. Des manifestants se sont réunis devant l'institution dans la soirée mercredi. (Belga)

Les parlementaires de l'opposition occupent la chambre basse du parlement polonais depuis le 17 décembre pour protester contre l'ambition de la Première ministre polonaise Beata Szydlo de limiter l'accès des médias à l'institution. Le parti au pouvoir PiS souhaitait tenir la presse à l'écart du bâtiment et l'installer dans un centre média séparé. Ces projets ont été mis de côté après des semaines de contestation. Les députés de l'opposition estiment en outre que l'adoption du budget 2017 est illégale car le vote a été organisé dans une autre pièce que celle prévue en raison des protestations. Les discussions entre le PiS et l'opposition n'ont pas encore permis de dégager un terrain d'entente. L'opposition prévoit que de nouvelles protestations vont avoir lieu. Des manifestants se sont réunis devant l'institution dans la soirée mercredi. (Belga)