Personne ne voit comment former un nouveau gouvernement fédéral. Et c'est une nécessité urgente. Pas tant parce qu'il y a presque un an que nous avons un gouvernement en affaires courantes, mais parce que ce gouvernement ne peut pas compter sur une majorité. Après la sortie des ministres de la N-VA du gouvernement Michel, le 9 décembre 2018, Michel II pouvait encore compter sur 20 députés MR, 18 CD&V et 14 Open VLD. Après les élections du 26 mai, cet appui s'est encore érodé. Le MR avait 14 sièges au parlement, le CD&V et l'Open VLD 12 chacun. Avec 38 sièges sur 150 au Parlement, on ne peut rien faire.
...