L'accord de coalition du gouvernement Jambon fait plus de 300 pages, mais il contient relativement peu de choses sur le volet institutionnel. On y lit cependant, dans un passage, une demande adressée au parlement flamand d'"entamer une réflexion approfondie sur la structure d'état souhaitée". Le parlement flamand prévoit à présent de lancer, sur proposition des partis de la majorité N-VA, Open Vld et CD&V, un groupe de travail sur les affaires institutionnelles. Liesbeth Homans sera chargée de le présider. Le groupe de travail sera composé de sept membres permanents et de sept suppléants répartis en fonction de la taille des groupes politiques. Aucune date n'a encore été fixée pour le début des travaux de ce groupe. (Belga)

L'accord de coalition du gouvernement Jambon fait plus de 300 pages, mais il contient relativement peu de choses sur le volet institutionnel. On y lit cependant, dans un passage, une demande adressée au parlement flamand d'"entamer une réflexion approfondie sur la structure d'état souhaitée". Le parlement flamand prévoit à présent de lancer, sur proposition des partis de la majorité N-VA, Open Vld et CD&V, un groupe de travail sur les affaires institutionnelles. Liesbeth Homans sera chargée de le présider. Le groupe de travail sera composé de sept membres permanents et de sept suppléants répartis en fonction de la taille des groupes politiques. Aucune date n'a encore été fixée pour le début des travaux de ce groupe. (Belga)