Une étape importante est prévue en septembre, quand le gouvernement se penchera sur le budget 2022 et l'objectif de diviser par deux le déficit d'ici 2024. Face à la crise provoquée par la pandémie de coronavirus, le gouvernement flamand a dû renoncer à son rêve d'un retour à l'équilibre budgétaire. Le ministre N-VA- souhaite toutefois rétablir au plus vite une gestion financière saine et retourner à une "vie économique normale", ce qui signifie donc aussi mettre fin aux mesures du soutien "coronavirus". Avant tout, il entend reprendre le contrôle du déficit structurel. A politique inchangée, ce déficit structurel s'élèvera à 2,6 à 2,7 milliards d'euros à la fin du mandat actuel. (Belga)

Une étape importante est prévue en septembre, quand le gouvernement se penchera sur le budget 2022 et l'objectif de diviser par deux le déficit d'ici 2024. Face à la crise provoquée par la pandémie de coronavirus, le gouvernement flamand a dû renoncer à son rêve d'un retour à l'équilibre budgétaire. Le ministre N-VA- souhaite toutefois rétablir au plus vite une gestion financière saine et retourner à une "vie économique normale", ce qui signifie donc aussi mettre fin aux mesures du soutien "coronavirus". Avant tout, il entend reprendre le contrôle du déficit structurel. A politique inchangée, ce déficit structurel s'élèvera à 2,6 à 2,7 milliards d'euros à la fin du mandat actuel. (Belga)