Le Parlement européen se penche depuis des mois sur le "paquet mobilité" de la Commission européenne, qui doit réformer les règles relatives aux temps de repos des conducteurs, au cabotage et au détachement des conducteurs, afin notamment de répondre aux problèmes de dumping social tout en maintenant la compétitivité du secteur. Une nouvelle fois ce jeudi, une majorité s'est dégagée pour rejeter les propositions sur les temps de conduite et de repos. Les élus ont notamment bloqué une proposition visant à autoriser deux fois par semaine des temps de conduite de 16 heures. Ils ont aussi préservé l'interdiction du repos le week-end dans la cabine du poids lourd, telle qu'elle existe en Belgique. "C'est non seulement crucial d'un point de vue social, mais aussi pour la sécurité routière", a commenté l'eurodéputé Ivo Belet (CD&V, PPE). Les votes de ce matin devraient signifier qu'il n'y aura pas de changement dans les temps de conduite et de repos actuels avant les élections européennes. Une proposition visant à appliquer les règles de détachement des travailleurs au secteur du transport n'a pas non plus abouti jeudi. Les parlementaires ont en revanche soutenu les nouvelles règles sur le cabotage. (Belga)

Le Parlement européen se penche depuis des mois sur le "paquet mobilité" de la Commission européenne, qui doit réformer les règles relatives aux temps de repos des conducteurs, au cabotage et au détachement des conducteurs, afin notamment de répondre aux problèmes de dumping social tout en maintenant la compétitivité du secteur. Une nouvelle fois ce jeudi, une majorité s'est dégagée pour rejeter les propositions sur les temps de conduite et de repos. Les élus ont notamment bloqué une proposition visant à autoriser deux fois par semaine des temps de conduite de 16 heures. Ils ont aussi préservé l'interdiction du repos le week-end dans la cabine du poids lourd, telle qu'elle existe en Belgique. "C'est non seulement crucial d'un point de vue social, mais aussi pour la sécurité routière", a commenté l'eurodéputé Ivo Belet (CD&V, PPE). Les votes de ce matin devraient signifier qu'il n'y aura pas de changement dans les temps de conduite et de repos actuels avant les élections européennes. Une proposition visant à appliquer les règles de détachement des travailleurs au secteur du transport n'a pas non plus abouti jeudi. Les parlementaires ont en revanche soutenu les nouvelles règles sur le cabotage. (Belga)