Dans une résolution adoptée à main levée, ils ont appelé le Conseil à introduire une série de sanctions ciblées et des interdictions de visa à l'encontre des officiels turcs responsables de violations des droits de l'homme, et à adopter des mesures économiques ciblées contre la Turquie. Les eurodéputés proposent également d'envisager la suspension des préférences commerciales dans l'accord sur les produits agricoles et, en dernier ressort, de suspendre l'union douanière entre l'UE et la Turquie. Ils plaident pour la mise en place d'une zone de sécurité sous contrôle de l'ONU au nord de la Syrie et rejettent fermement le projet turc visant à établir une "prétendue zone de sécurité" le long de la frontière en Syrie. Entre autres considérations, le Parlement exprime aussi sa solidarité avec le peuple kurde, soulignant l'importante contribution des forces armées menées par les Kurdes (et notamment par des femmes) dans la lutte contre Daech. (Belga)