L'Italien a eu un entretien avec les autorités françaises la semaine dernière à ce sujet. Retourner au siège strasbourgeois serait une reprise bienvenue d'un "fonctionnement plus ordinaire" de l'assemblée européenne, après une période perturbée par la pandémie de coronavirus. Début mars, toutes les activités non strictement législatives programmées dans les bâtiments du Parlement européen, à Bruxelles et à Strasbourg, avaient été annulées par mesure de précaution alors que le coronavirus commençait à se répandre en Europe. Rapidement, la plénière du mois de mars avait été réduite à une journée (plutôt que quatre actuellement) et déplacée vers Bruxelles, au grand désarroi de la France. Depuis, les plénières ont lieu, en format modifié, dans la capitale belge, où se tiennent habituellement les quelques "mini-plénières" de l'année et les réunions de commissions. Le travail des eurodéputés se fait également en grande partie à distance depuis le début de la pandémie, avec des interventions via vidéo. Le 26 mars, le Parlement avait même pour la première fois organisé un système de vote à distance pour sa plénière extraordinaire consacrée aux mesures d'urgence face à la pandémie. En mai, l'impressionnant bâtiment circulaire strasbourgeois du Parlement européen s'était transformé en centre de dépistage du coronavirus, pour la population locale. Normalement, le calendrier annuel du Parlement européen comprend 12 sessions plénières de 4 jours à Strasbourg. (Belga)

L'Italien a eu un entretien avec les autorités françaises la semaine dernière à ce sujet. Retourner au siège strasbourgeois serait une reprise bienvenue d'un "fonctionnement plus ordinaire" de l'assemblée européenne, après une période perturbée par la pandémie de coronavirus. Début mars, toutes les activités non strictement législatives programmées dans les bâtiments du Parlement européen, à Bruxelles et à Strasbourg, avaient été annulées par mesure de précaution alors que le coronavirus commençait à se répandre en Europe. Rapidement, la plénière du mois de mars avait été réduite à une journée (plutôt que quatre actuellement) et déplacée vers Bruxelles, au grand désarroi de la France. Depuis, les plénières ont lieu, en format modifié, dans la capitale belge, où se tiennent habituellement les quelques "mini-plénières" de l'année et les réunions de commissions. Le travail des eurodéputés se fait également en grande partie à distance depuis le début de la pandémie, avec des interventions via vidéo. Le 26 mars, le Parlement avait même pour la première fois organisé un système de vote à distance pour sa plénière extraordinaire consacrée aux mesures d'urgence face à la pandémie. En mai, l'impressionnant bâtiment circulaire strasbourgeois du Parlement européen s'était transformé en centre de dépistage du coronavirus, pour la population locale. Normalement, le calendrier annuel du Parlement européen comprend 12 sessions plénières de 4 jours à Strasbourg. (Belga)