Selon plusieurs sondages, les questions liées à l'environnement figurent en tête des préoccupations des électeurs en Autriche, pays de 8,8 millions d'habitants. Des députés de tous bords, à l'exception du Parti de la liberté d'Autriche (FPÖ, extrême droite), ont voté en faveur de cette motion largement symbolique, déjà adoptée par de nombreux autres parlements et villes de par le monde. Le parlementaire FPÖ Walter Rauch a qualifié cette déclaration de tentative de créer un "climat d'hystérie, très éloigné de la réalité". (Belga)