L'avion papal a décollé à 19H00 (18H00 GMT) de Rome et doit atterrir mercredi à Bangkok à 12H00 (05H00 GMT). Le premier pape jésuite de l'histoire se rend dans deux territoires évangélisés par des missionnaires jésuites, au milieu du XVIe siècle. François a maintes fois exprimé sa fascination pour le Japon, où il souhaitait se rendre en tant que missionnaire dans sa jeunesse, un projet auquel il avait dû renoncer après une opération à un poumon. A Bangkok, il sera accompagné durant sa visite par sa cousine Ana Rosa Sivori, missionnaire depuis plus de 50 ans en Thaïlande, qui jouera aussi pour lui le rôle d'interprète. Le souverain pontife doit arriver mercredi à la mi-journée à Bangkok et démarrer un programme chargé le lendemain. Avant son départ, il a rendu hommage dans un message aux Thaïlandais à une "nation multiethnique" qui a "beaucoup oeuvré pour promouvoir l'harmonie et la coexistence pacifique, non seulement entre ses habitants mais aussi dans toute la région de l'Asie du sud-est". Le pape a aussi dit espérer "renforcer les liens d'amitié" avec les bouddhistes. Il saluera ainsi jeudi le 20e patriarche suprême Somdej Phra Maha Muneewong dans un haut lieu du bouddhisme. Il aura aussi ce jour-là des rencontres privées avec le Premier ministre, le général Prayut Chan-O-Cha, ainsi qu'avec le roi de Thaïlande, Maha Vajiralongkorn. Il célébrera dans un stade une messe pour la communauté catholique très minoritaire du pays, qui compte officiellement 0,59% de baptisés, soit près de 400.000 fidèles. Sa journée de vendredi sera consacrée à des rencontres avec les prêtres, religieux et évêques du pays, mais aussi à une messe dans la cathédrale de Bangkok spécialement dédiée aux jeunes. Samedi, le souverain pontife rejoindra en avion le Japon. Le temps fort du voyage sera une journée marathon dimanche à Nagasaki puis Hiroshima, où il y a 74 ans des bombes atomiques américaines firent respectivement 74.000 morts et 140.000 morts, sur le coup et dans les mois suivants. Le pape devrait y lancer un appel fort en faveur de mesures concertées pour l'élimination totale des armes nucléaires. "Employer les armes nucléaires est immoral", a déjà martelé le pape de 82 ans, dans une vidéo adressée aux Japonais lundi. François sera le premier pape à se rendre dans ces deux pays d'Asie depuis près de quatre décennies: Jean Paul II avait visité le Japon en 1981 et la Thaïlande en 1984. (Belga)