"Pauvre Haïti, encore et encore, un peuple qui souffre. Prions, prions pour Haïti, ce sont des gens bien, des gens religieux, mais qui souffrent tant", s'est ému le souverain pontife devant des milliers de fidèles à l'issue de la traditionnelle audience générale du mercredi matin dans la salle Paul VI, au Vatican. Mardi, au moins 62 personnes ont été tuées et une cinquantaine blessées par l'explosion d'un camion-citerne à Cap-Haïtien, dernière tragédie à frapper le pays englué dans les crises et la pauvreté et frappé à plusieurs reprises par des catastrophes naturelles. "Je suis proche des habitants de cette ville et des familles des victimes, ainsi que des blessés", a déclaré le pape, évoquant notamment les "nombreux enfants qui ont perdu la vie" dans cette explosion "dévastatrice". Trois jours de deuil national ont été décrétés par le gouvernement haïtien et les autorités craignent que le bilan s'alourdisse, en raison du nombre de blessés dans un état critique. (Belga)

"Pauvre Haïti, encore et encore, un peuple qui souffre. Prions, prions pour Haïti, ce sont des gens bien, des gens religieux, mais qui souffrent tant", s'est ému le souverain pontife devant des milliers de fidèles à l'issue de la traditionnelle audience générale du mercredi matin dans la salle Paul VI, au Vatican. Mardi, au moins 62 personnes ont été tuées et une cinquantaine blessées par l'explosion d'un camion-citerne à Cap-Haïtien, dernière tragédie à frapper le pays englué dans les crises et la pauvreté et frappé à plusieurs reprises par des catastrophes naturelles. "Je suis proche des habitants de cette ville et des familles des victimes, ainsi que des blessés", a déclaré le pape, évoquant notamment les "nombreux enfants qui ont perdu la vie" dans cette explosion "dévastatrice". Trois jours de deuil national ont été décrétés par le gouvernement haïtien et les autorités craignent que le bilan s'alourdisse, en raison du nombre de blessés dans un état critique. (Belga)