"Une crise organisationnelle et existentielle, voilà ce que l'on peut dire si le paiement des salaires est mis en danger." Dans sa lettre aux troupes de la composante Terre, le général Marc Thys ne prend pas de pincettes. "Le service responsable du paiement des salaires est en sous-effectif", dénonce-t-il dans sa "vision pour l'avenir". "Payer les salaires à temps ne se fait pas mensuellement à travers une intervention divine et nécessite donc des personnes", assène-t-il encore. Au sein du syndicat CGPM, les plaintes de soldats devant attendre leur argent affluent. "Le paiement des salaires normaux se passe toujours bien", reconnaît son président Yves Huwart. "Mais nous constatons que les prestations complémentaires accumulent des retards." Dans sa lettre, le général Thys souligne par ailleurs d'autres problèmes importants au sein de la composante Terre. Il y a ainsi une pénurie de munitions pour le moment. Cela signifie que certaines unités militaires prennent du retard dans leur programme d'entraînement car il n'y a tout simplement pas assez de balles pour tirer, d'après une source haut placée. (Belga)