Dans l'émission politique dominicale sur RTL-TVI, ce dernier avait indiqué que des problèmes de financement se profilaient pour les allocations familiales. "Il n'y a pas assez d'argent pour financer la totalité des promesses faites, ce sont des choses qu'on découvre", avait-il déclaré.

Dans son communiqué, Mme Greoli a souhaité "rappeler, surtout face à des tentatives d'utilisation tendancieuse par d'aucuns, qu'en aucun cas le paiement des allocations familiales n'est remis en cause".

"Les travaux budgétaires en cours font état de dépenses supplémentaires de 70 millions d'euros pour le financement des allocations familiales en Région wallonne. Une part importante est due à la juste indexation des prestations qui est compensée par une recette équivalente. Une autre part de ce besoin d'ajustement est due aux erreurs d'estimations de dépenses pour l'année 2019 qui ont été effectuées par Famifed, organe fédéral de gestion des allocations familiales", détaille Mme Greoli.

"L'erreur des estimations du Fédéral est de quelques 40 millions d'euros pour la Wallonie sur un budget de près de 2 milliards", ajoute-t-elle, précisant qu'il faudra nécessairement en tenir compte lors de l'ajustement budgétaire 2019.

"Le surcoût n'est donc nullement dû ni à la reprise par la Région wallonne de la gestion des allocations familiales ni au nouveau modèle d'allocations familiales qui entrera pleinement en vigueur au 1er janvier 2020", conclut la ministre.