Rod Rosenstein occupe une position cruciale car il supervise au ministère de la Justice l'enquête du procureur spécial Robert Mueller sur les ingérences russes dans la campagne présidentielle de 2016. Rod Rosenstein avait fermement démenti vendredi avoir évoqué en 2017 lors d'une réunion interne la possibilité d'écarter le président Donald Trump du pouvoir, en activant le 25e amendement de la Constitution américaine, comme l'affirmait le New York Times. Le journal s'appuyait sur plusieurs sources, soit informées directement de ces discussions, soit qui ont consulté des notes prises par des agents du FBI. Selon les médias américains, Rod Rosenstein pourrait démissionner ou être purement et simplement limogé. (Belga)

Rod Rosenstein occupe une position cruciale car il supervise au ministère de la Justice l'enquête du procureur spécial Robert Mueller sur les ingérences russes dans la campagne présidentielle de 2016. Rod Rosenstein avait fermement démenti vendredi avoir évoqué en 2017 lors d'une réunion interne la possibilité d'écarter le président Donald Trump du pouvoir, en activant le 25e amendement de la Constitution américaine, comme l'affirmait le New York Times. Le journal s'appuyait sur plusieurs sources, soit informées directement de ces discussions, soit qui ont consulté des notes prises par des agents du FBI. Selon les médias américains, Rod Rosenstein pourrait démissionner ou être purement et simplement limogé. (Belga)