L'Allemagne est le pays européen qui compte le plus de personnes en séjour illégal (134.000) sur son territoire, suivie de la France (105.000). La Belgique occupe la huitième place de ce classement. Toutefois, si l'on tient compte de la densité de population, le Plat pays accueille presqu'autant de personnes en séjour illégal que la république allemande.

Les chiffres de l'immigration illégale ont baissé après 2016 en raison de la fermeture de certaines routes migratoires ainsi que des contrôles accrus menés aux frontières de l'Europe. En Belgique, plus de 19.000 personnes se trouvaient en situation de séjour illégal en 2016. Depuis, la tendance à la baisse s'est marquée dans la plupart des pays d'Europe de l'Ouest et s'est poursuivie dans toute l'Union en 2018, sauf en Belgique.

L'augmentation du nombre de personnes en séjour illégal en Belgique semble être due à la hausse du nombre de migrants en transit qui délaissent les routes françaises pour atteindre la Grande-Bretagne. La fermeture de la jungle de Calais a ainsi poussé les migrants à emprunter d'autres voies migratoires, plus éparses. Certains tentent désormais leur chance via Zeebrugge, où ils espèrent traverser la Manche.

En outre, cette tendance à la hausse correspond de manière générale à une augmentation du nombre de mineurs en séjour illégal.