En moyenne, environ 254.000 passagers prennent le train chaque jour en semaine, soit 27% du nombre de passagers comptabilisés quotidiennement avant la crise (plus de 900.000). Durant la première semaine du confinement ordonné pour endiguer la propagation du coronavirus, ils étaient seulement 90.000 passagers à monter à bord du train chaque jour. Le taux d'occupation aux heures de pointe atteint maintenant environ 13%, contre 5% au début de la crise. Le nombre de passagers des métros de la Stib continue aussi d'augmenter régulièrement, à environ 40% par rapport au taux habituel (contre 33% la semaine dernière). Quant à celui des trams et des bus, il atteint également 40% contre 37% la semaine dernière. Au niveau de De Lijn, le nombre de passagers tourne autour de 30% à 35% par rapport à la même période l'an dernier. (Belga)

En moyenne, environ 254.000 passagers prennent le train chaque jour en semaine, soit 27% du nombre de passagers comptabilisés quotidiennement avant la crise (plus de 900.000). Durant la première semaine du confinement ordonné pour endiguer la propagation du coronavirus, ils étaient seulement 90.000 passagers à monter à bord du train chaque jour. Le taux d'occupation aux heures de pointe atteint maintenant environ 13%, contre 5% au début de la crise. Le nombre de passagers des métros de la Stib continue aussi d'augmenter régulièrement, à environ 40% par rapport au taux habituel (contre 33% la semaine dernière). Quant à celui des trams et des bus, il atteint également 40% contre 37% la semaine dernière. Au niveau de De Lijn, le nombre de passagers tourne autour de 30% à 35% par rapport à la même période l'an dernier. (Belga)