En 2015, 88.300 demandeurs d'asile sollicitant une protection internationale dans les États membres de l'Union européenne (UE) étaient considérés comme étant des mineurs non accompagnés. Un peu plus de la moitié étaient afghans. L'an dernier, à l'échelle européenne, une forte majorité de ces mineurs non accompagnés étaient des garçons (91%) et plus de la moitié étaient âgés de 16 à 17 ans (57%, soit 50.500 personnes), tandis que ceux âgés de 14 à 15 ans représentaient 29% des mineurs non accompagnés (25.800 personnes) et ceux de moins de 14 ans 13% (11.800 personnes). Le nombre le plus élevé de demandeurs d'asile considérés comme MENA a été enregistré en Suède avec près de 35.300 jeunes, soit 40% de l'ensemble des mineurs non accompagnés enregistrés dans les États membres de l'UE, suivie par l'Allemagne (14.400, soit 16%) et la Hongrie (8.800, soit 10%). Au sein de l'UE, les mineurs non accompagnés représentaient près d'un quart (23,0%) de l'ensemble des demandeurs d'asile âgés de moins de 18 ans en 2015. Derrière les Afghans qui constituent donc la première nationalité de ces MENA avec 45.300 enfants, on retrouve les Syriens (16% du total), les Erythréens (6%) et les Irakiens (5%). (Belga)

En 2015, 88.300 demandeurs d'asile sollicitant une protection internationale dans les États membres de l'Union européenne (UE) étaient considérés comme étant des mineurs non accompagnés. Un peu plus de la moitié étaient afghans. L'an dernier, à l'échelle européenne, une forte majorité de ces mineurs non accompagnés étaient des garçons (91%) et plus de la moitié étaient âgés de 16 à 17 ans (57%, soit 50.500 personnes), tandis que ceux âgés de 14 à 15 ans représentaient 29% des mineurs non accompagnés (25.800 personnes) et ceux de moins de 14 ans 13% (11.800 personnes). Le nombre le plus élevé de demandeurs d'asile considérés comme MENA a été enregistré en Suède avec près de 35.300 jeunes, soit 40% de l'ensemble des mineurs non accompagnés enregistrés dans les États membres de l'UE, suivie par l'Allemagne (14.400, soit 16%) et la Hongrie (8.800, soit 10%). Au sein de l'UE, les mineurs non accompagnés représentaient près d'un quart (23,0%) de l'ensemble des demandeurs d'asile âgés de moins de 18 ans en 2015. Derrière les Afghans qui constituent donc la première nationalité de ces MENA avec 45.300 enfants, on retrouve les Syriens (16% du total), les Erythréens (6%) et les Irakiens (5%). (Belga)