Les Palestiniens continuent à représenter le plus grand groupe de demandeurs de protection internationale. Leur nombre diminue pourtant de 40% (257 contre 426 en janvier). Le gouvernement a lancé une campagne de dissuasion dirigée vers eux dans les Émirats et en Arabie Saoudite. Elle a été vue plus de 195.000 fois par le groupe cible. De nouvelles campagnes de dissuasion de l'Office des Étrangers sont en préparation. De plus, les Palestiniens ne reçoivent plus automatiquement le statut de réfugié. Quant au retour volontaire de personnes issues de ce groupe, il est en hausse. Le nombre de demandeurs provenant de Syrie et d'Afghanistan reste entre 200 et 300. Le nombre de demandes d'asile a augmenté depuis l'été dernier pour atteindre environ 2.000 par mois. L'augmentation est désormais "contrôlable", selon Mme De Block qui rappelle le plan d'actions qu'elle a fait adopter et le renforcement des services en charge de l'asile. (Belga)

Les Palestiniens continuent à représenter le plus grand groupe de demandeurs de protection internationale. Leur nombre diminue pourtant de 40% (257 contre 426 en janvier). Le gouvernement a lancé une campagne de dissuasion dirigée vers eux dans les Émirats et en Arabie Saoudite. Elle a été vue plus de 195.000 fois par le groupe cible. De nouvelles campagnes de dissuasion de l'Office des Étrangers sont en préparation. De plus, les Palestiniens ne reçoivent plus automatiquement le statut de réfugié. Quant au retour volontaire de personnes issues de ce groupe, il est en hausse. Le nombre de demandeurs provenant de Syrie et d'Afghanistan reste entre 200 et 300. Le nombre de demandes d'asile a augmenté depuis l'été dernier pour atteindre environ 2.000 par mois. L'augmentation est désormais "contrôlable", selon Mme De Block qui rappelle le plan d'actions qu'elle a fait adopter et le renforcement des services en charge de l'asile. (Belga)