Il s'agit du nombre d'arrestations et non du nombre de personnes qui ont transité par la Belgique en vue de rejoindre l'Angleterre. Certains migrants ont pu être interpellés dix fois sur l'année, d'autres jamais. Cette hausse peut être le reflet d'une présence plus importante de migrants tentant la traversée depuis la Belgique via le port de Zeebruges ou en se faufilant dans des camions sur les parkings d'autoroute, précise Le Soir. Cette hausse des arrestations traduit aussi des efforts policiers plus soutenus contre la migration de transit. Des efforts vivement encouragés par le pouvoir fédéral (la N-VA, alors encore au gouvernement, en avait fait une priorité), avec des placements en détention qui ont été plus que multipliés par 3 en un an pour les migrants en transit. (Belga)

Il s'agit du nombre d'arrestations et non du nombre de personnes qui ont transité par la Belgique en vue de rejoindre l'Angleterre. Certains migrants ont pu être interpellés dix fois sur l'année, d'autres jamais. Cette hausse peut être le reflet d'une présence plus importante de migrants tentant la traversée depuis la Belgique via le port de Zeebruges ou en se faufilant dans des camions sur les parkings d'autoroute, précise Le Soir. Cette hausse des arrestations traduit aussi des efforts policiers plus soutenus contre la migration de transit. Des efforts vivement encouragés par le pouvoir fédéral (la N-VA, alors encore au gouvernement, en avait fait une priorité), avec des placements en détention qui ont été plus que multipliés par 3 en un an pour les migrants en transit. (Belga)