"L'importance fondamentale de l'oxygène est connue depuis des siècles, mais le processus d'adaptation des cellules aux variations de niveau d'oxygène est longtemps resté un mystère", a indiqué l'Assemblée Nobel de l'Institut Karolinska à Stockholm dans ses attendus. "Le prix Nobel de cette année récompense des travaux ayant révélé les mécanismes moléculaires à l'oeuvre dans l'adaptation des cellules à l'apport variable d'oxygène" dans le corps, a-t-elle souligné. (Belga)