Mgr Parolin s'est entretenu avec le métropolite Ilarion, directeur des relations extérieures de l'Église orthodoxe russe, et les deux hommes ont "souligné la convergence de leurs positions en faveur de l'instauration de la paix en Syrie", selon un porte-parole de l'Eglise russe, Alexeï Dikarev, cité par l'agence TASS. "Il a été souligné que le retour à la paix ne peut être possible qu'après le départ de tous les combattants des territoires occupés", a-t-il ajouté. Le secrétaire d'Etat du Vatican a de son côté salué le retour des chrétiens dans les territoires repris à l'organisation Etat islamique, mais s'est inquiété de la situation humanitaire en Syrie, selon la même source. Concernant l'Ukraine, le métropolite Ilarion a salué la position du Vatican, qui s'est inquiété d'un projet de loi conditionnant la nomination de métropolites et d'évêques à l'accord des autorités de Kiev. Mgr Parolin doit notamment s'entretenir mercredi avec le président Vladimir Poutine à Sotchi (sud) après avoir rencontré mardi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et le patriarche de l'Eglise orthodoxe russe Kirill. Le numéro deux du Vatican avait indiqué lors d'une interview plus tôt en août que sa visite en Russie pourrait "apporter une contribution" à un éventuel voyage, qui serait historique, du pape François dans ce pays à majorité orthodoxe. (Belga)

Mgr Parolin s'est entretenu avec le métropolite Ilarion, directeur des relations extérieures de l'Église orthodoxe russe, et les deux hommes ont "souligné la convergence de leurs positions en faveur de l'instauration de la paix en Syrie", selon un porte-parole de l'Eglise russe, Alexeï Dikarev, cité par l'agence TASS. "Il a été souligné que le retour à la paix ne peut être possible qu'après le départ de tous les combattants des territoires occupés", a-t-il ajouté. Le secrétaire d'Etat du Vatican a de son côté salué le retour des chrétiens dans les territoires repris à l'organisation Etat islamique, mais s'est inquiété de la situation humanitaire en Syrie, selon la même source. Concernant l'Ukraine, le métropolite Ilarion a salué la position du Vatican, qui s'est inquiété d'un projet de loi conditionnant la nomination de métropolites et d'évêques à l'accord des autorités de Kiev. Mgr Parolin doit notamment s'entretenir mercredi avec le président Vladimir Poutine à Sotchi (sud) après avoir rencontré mardi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et le patriarche de l'Eglise orthodoxe russe Kirill. Le numéro deux du Vatican avait indiqué lors d'une interview plus tôt en août que sa visite en Russie pourrait "apporter une contribution" à un éventuel voyage, qui serait historique, du pape François dans ce pays à majorité orthodoxe. (Belga)