De nouvelles mesures de concentration de plomb ont été effectuées en mars et avril de cette année auprès de 261 jeunes habitants de ce quartier, âgés de un à 12 ans. L'échantillon représente 65% des enfants de Moretusburg et constitue la participation la plus élevée depuis plusieurs années. Ce succès peut s'expliquer par la campagne de recrutement menée aussi bien par l'école que via des invitations personnelles, estime l'institut provincial d'hygiène d'Anvers (PIH). Les résultats mitigés relevés au printemps 2020 ont également pu éveiller l'attention des habitants du quartier, poursuit-il. Le niveau moyen mesuré durant ce nouveau contrôle est de 3,42 microgrammes par décilitre (µg/dl), contre 4,12 µg/dl au printemps précédent. Malgré la baisse, ces valeurs sont encore supérieures à celles observées chez les enfants qui résident en dehors de Moretusburg et au taux historiquement bas de 2,89 µg/dl relevé au printemps 2019. Umicore s'est réjoui de l'amélioration des résultats du dernier test et entend poursuivre son plan d'action pour réduire encore cette valeur. "Depuis l'année dernière, nous adaptons nos activités logistiques aux conditions météorologiques. Les jours où la vitesse du vent est élevée, nous reportons par exemple les activités susceptibles de dégager de la poussière", a illustré l'entreprise. Les environs de l'usine sont contaminés depuis de nombreuses années à cause de l'exploitation de métaux lourds comme le plomb et le cadmium. L'ancienne Union Minière a été responsable par le passé d'une pollution au plomb historique dans la région, mais depuis un assainissement en profondeur du site et de nouvelles mesures, l'entreprise n'a plus enregistré d'incidents. (Belga)

De nouvelles mesures de concentration de plomb ont été effectuées en mars et avril de cette année auprès de 261 jeunes habitants de ce quartier, âgés de un à 12 ans. L'échantillon représente 65% des enfants de Moretusburg et constitue la participation la plus élevée depuis plusieurs années. Ce succès peut s'expliquer par la campagne de recrutement menée aussi bien par l'école que via des invitations personnelles, estime l'institut provincial d'hygiène d'Anvers (PIH). Les résultats mitigés relevés au printemps 2020 ont également pu éveiller l'attention des habitants du quartier, poursuit-il. Le niveau moyen mesuré durant ce nouveau contrôle est de 3,42 microgrammes par décilitre (µg/dl), contre 4,12 µg/dl au printemps précédent. Malgré la baisse, ces valeurs sont encore supérieures à celles observées chez les enfants qui résident en dehors de Moretusburg et au taux historiquement bas de 2,89 µg/dl relevé au printemps 2019. Umicore s'est réjoui de l'amélioration des résultats du dernier test et entend poursuivre son plan d'action pour réduire encore cette valeur. "Depuis l'année dernière, nous adaptons nos activités logistiques aux conditions météorologiques. Les jours où la vitesse du vent est élevée, nous reportons par exemple les activités susceptibles de dégager de la poussière", a illustré l'entreprise. Les environs de l'usine sont contaminés depuis de nombreuses années à cause de l'exploitation de métaux lourds comme le plomb et le cadmium. L'ancienne Union Minière a été responsable par le passé d'une pollution au plomb historique dans la région, mais depuis un assainissement en profondeur du site et de nouvelles mesures, l'entreprise n'a plus enregistré d'incidents. (Belga)