Le président de la Chambre, Siegfried Bracke, a pour sa part annoncé plus tôt qu'il avait décidé de mettre en place des mesures de sécurité équivalentes à celles déployées en cas de niveau 4 au parlement fédéral. Cette décision a été prise par M. Bracke, en concertation avec la présidente du Sénat Christine Defraigne, sur une recommandation du général Harry Vindevogel, le commandant militaire du Palais de la Nation. "Cette décision ne vient pas de l'OCAM", avait souligné le président de la Chambre.

"Je ne peux pas faire de déclarations à ce propos. L'OCAM fait les évaluations. Je n'ai pas connaissance d'autres niveaux de menace", a de son côté indiqué Peter Mertens, du centre de crise.

Le président de la Chambre, Siegfried Bracke, a pour sa part annoncé plus tôt qu'il avait décidé de mettre en place des mesures de sécurité équivalentes à celles déployées en cas de niveau 4 au parlement fédéral. Cette décision a été prise par M. Bracke, en concertation avec la présidente du Sénat Christine Defraigne, sur une recommandation du général Harry Vindevogel, le commandant militaire du Palais de la Nation. "Cette décision ne vient pas de l'OCAM", avait souligné le président de la Chambre. "Je ne peux pas faire de déclarations à ce propos. L'OCAM fait les évaluations. Je n'ai pas connaissance d'autres niveaux de menace", a de son côté indiqué Peter Mertens, du centre de crise.