L'exposition a été mise sur pied en 2012 par une quinzaine de jeunes citoyens bénévoles regroupés dans une ASBL. Depuis, elle est passée par une dizaine de villes belges et était notamment visible à la Bourse de Bruxelles jusqu'au 13 septembre. Le musée nomade est construit autour de quatre thématiques, présentées de manière "engagée mais non partisane": les origines du capitalisme, ses espoirs, ses limites et ses alternatives. Il est accessible à tous publics à partir de 15 ans, à prix libre. Une visite guidée par des bénévoles est aussi proposée au prix de 2 euros par personne. C'est l'asbl Orno, initiatrice de la monnaie citoyenne du même nom circulant actuellement à Gembloux et Sombreffe, qui est à l'origine de la venue de l'exposition dans la cité gembloutoise. Elle est soutenue dans sa démarche par l'Atrium 57, le centre culturel de Gembloux, situé à deux pas de l'ancienne Coutellerie Piérard. Une nocturne avec un concert de jazz est prévue le vendredi 18 octobre. En marge de l'exposition, une soirée cinéma sur le capitalisme est également organisée le jeudi 10 octobre à l'Atrium 57. Le 17 octobre, le lieu accueillera aussi une conférence gesticulée avec pour thème "Capitalocène, la crise des crises". (Belga)