Espérée pour la fin 2017, puis pour juin prochain, la réouverture du Musée royal de l'Afrique centrale, à Tervuren, est finalement reportée à décembre prochain. En cause : un souci lors de la réception des travaux de rénovation exécutés par l'entrepreneur conformément au plan et au cahier des charges. La Régie des bâtiments aurait formulé, glisse-t-on en interne, des objections (réparations, finitions...). Selon les responsables du musée, tout...

Espérée pour la fin 2017, puis pour juin prochain, la réouverture du Musée royal de l'Afrique centrale, à Tervuren, est finalement reportée à décembre prochain. En cause : un souci lors de la réception des travaux de rénovation exécutés par l'entrepreneur conformément au plan et au cahier des charges. La Régie des bâtiments aurait formulé, glisse-t-on en interne, des objections (réparations, finitions...). Selon les responsables du musée, tout est à présent "sur des rails" : "Nous avons enfin reçu les clés des bâtiments et les badges de sécurité sont distribués. La scénographie de la nouvelle exposition permanente commencera à être mise en place début mai", nous assure-t-on.Les équipes de scientifiques, de collaborateurs des services au public, de gestionnaires de collections et d'experts externes travaillent sur cette nouvelle exposition depuis 2002, parallèlement à l'évolution du dossier architectural. La présentation sera axée sur l'homme, la société, l'art et sur les thèmes de la biodiversité et des richesses naturelles. Le plus grand défi, reconnaissent les scénographes, consiste à proposer une vision contemporaine et décolonisée de l'Afrique d'hier et d'aujourd'hui dans un bâtiment qui date de l'époque coloniale, et qui a été conçu comme musée colonial.La renaissance, cent vingt ans plus tard Le musée du Congo a vu le jour en 1898, il y a cent vingt ans, à la fois comme musée permanent et institution scientifique. En 1901, l'accroissement rapide des collections conduit Léopold II à lancer le projet de faire de Tervuren son "petit Versailles". Le palais néo-classique à la française conçu par le Français Charles Girault a été inauguré en 1910, après la mort du roi. Un siècle plus tard, ce palais n'était plus adapté aux nécessités d'un établissement culturel moderne. Un imposant pavillon d'accueil aux façades de verre a été érigé en lisière de forêt. Il regroupe la billetterie, le restaurant et la boutique. Les visiteurs rejoindront l'ancien palais profondément rénové par un long couloir souterrain. Le musée de Tervuren est fermé au public depuis le 2 décembre 2013. Si l'inauguration a bien lieu en fin d'année, sa rénovation aura donc duré cinq ans, au lieu des trois années initialement prévues.