A la télévision, ce dimanche-là, il était autour de midi, et un chef de groupe MR à la Chambre s'exprimait. C'était un des plus vigoureux promoteurs de la fin du laxisme d'une certaine gauche, un des plus musclés pourfendeurs de la morale latitudinaire d'une certaine gauche, un des plus rigoureux contempteurs de l'angélisme victimaire d'une certaine gauche, un des plus cortiqués dénonciateurs des accommodements d'une certaine gauche, et ça tombe bien, parce qu'il était chef de groupe dans une majorité qui était là pour dire que toute cette certaine gauche, là, ça suffit. C'était Denis Ducarme, il est de droite et, avec lui, il ne faut pas rigoler,...