Les libéraux célèbrent ensemble depuis des années "leur" Fête du travail le 1er mai. Ils l'ont fait cette année à Hannut, pour la première fois en province de Liège, en dehors du bastion du MR qu'est le Brabant wallon, en présence de toutes les têtes de liste pour les scrutins européen, législatifs et régionaux.

M. Michel a vanté le travail comme "valeur cardinale" de l'ADN des libéraux en appelant les électeurs à délaisser le 26 mai les partis de gauche et à ne "pas acheter un chat dans un sac" et en soulignant que les recettes du MR et de l'Open Vld "marchent".

Il a mentionné la création de 230.000 emplois au cours de la législature finissante et la division du déficit budgétaire "par trois"; le lancement d'un pacte d'investissements, la reprise des travaux du RER autour de Bruxelles et le doublement de la production d'électricité par des éoliennes en mer.

La présidente de l'Open Vld, Gwendolyn Rutten, rejointe à Hannut par le vice-Premier ministre Alexander De Croo, et par le bourgmestre de Malines, Bart Somers, a mis l'accent sur les valeurs communes défendues par les deux partis.

Le MR et l'Open Vld sont "deux partis, une seule famille d'optimistes" qui "se serre les coudes dans les bons comme dans les mauvaises moments", a-t-elle dit

"Nous croyons en ce pays. Et nous défendons les mêmes idéaux. Côte à côte", a ajouté Mme Rutten.