Le mouvement Extinction Rebellion avait invité tous les habitants de Belgique à occuper le jardin du Palais Royal de Bruxelles pour y tenir des assemblées populaires débattant des réponses à apporter à l'urgence de la crise climatique et écologique. Les initiateurs entendent ainsi interpeller directement le Roi, pour qu'il sorte "de sa réserve constitutionnelle". Ils espèrent aussi pousser les gouvernements à reconnaître l'état d'urgence et à agir en conséquence. Cependant, les jardins du Palais royal sont situés dans une zone neutre, où les manifestations sont interdites. La police bruxelloise avait donc tout prévu pour empêcher l'occupation des lieux. Les sorties du parc royal du côté du Palais royal ont été fermées. De nombreux policiers ont été mobilisés. Ils ont conduit les militants sur la Place Royale, où quelques centaines de personnes se sont réunies. (Belga)