À l'instar des Patros, des Scouts ou des Guides, l'ASBL "Jeunesse et Santé" place les jeunes au centre de son projet. Elle propose notamment des plaines et des séjours à destination des enfants de 3 à 21 ans mais également des formations pour les adolescents dès l'âge de 16 ans. Ainsi, chaque année, ce ne sont pas moins de 12.000 jeunes qui profitent des vacances organisées par l'association. Lancée en 1949 par la Mutualité chrétienne, l'initiative avait pour vocation d'offrir aux enfants la possibilité de partir en vacances et de se refaire une santé après de douloureuses années de guerre. Ce n'est toutefois qu'en 1973 que le mouvement deviendra une ASBL. Aujourd'hui, la structure est formée de quatorze régionales réparties sur le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles, lesquelles sont composées d'animateurs volontaires, eux-mêmes encadrés par des permanents professionnels. Face à une jeunesse "en constante évolution", une nouvelle identité "en adéquation avec nos valeurs et la vision de la société dans laquelle nous souhaitons évoluer" était nécessaire. Le nom d'Ocarina s'est rapidement imposé. "Ocarina est un petit instrument de musique, assez ludique et joyeux, qui renvoie à la gaieté de la jeunesse", explique la responsable communication de l'ASBL, Aude Scieur. "De plus, il n'est pas facile d'apprendre à en jouer, ce qui fait écho au parcours d'apprentissage, long de deux ans, afin d'obtenir son brevet d'animateur". De manière générale, Ocarina souhaite faire de son mouvement un "véritable espace d'expérimentation par et pour les jeunes". "Nous nous sommes donné pour mission le bien-être et l'épanouissement de chacun, participant comme volontaire, au sein de nos animations", conclut l'ASBL qui défend les valeurs d'ouverture, de solidarité et d'engagement. (Belga)